Comment bien choisir sa lame de scie sauteuse?

Avant tout, pour choisir sa lame de scie sauteuse, il faut prendre en compte le pas de la denture (le nombre de dents au cm ou au pouce). Plus le pas est grand, plus le débit sera important.

Quelle lame choisir en fonction des matériaux à couper?

Lame pour Bois et Stratifié

Le plus souvent, les lames pour bois et stratifié sont des lames souples, à dentures espacées, avoyées ou droites, fraisées ou rectifiées d’une longueur variable allant jusqu’à 150mm.
L’avoyage est également important pour le rendement. En ce qui concerne le choix de la lame pour des coupes rectilignes, toujours privilégier les lames larges, notamment en menuiserie d’agencement pour la découpe de grosse pièce tel qu’un plan de travail.
En revanche, pour les coupes courbes ou en cercle, il vous faudra choisir une lame spéciale, dîtes à chantourner. Cette lame est reconnaissable grâce à sa forme étroite et sa denture déportée vers l’avant.

Lame pour Plastiques et PVC

Les lames pour plastiques et PVC est sont des lames à denture moyenne, avoyée ou droite. La longueur de coupe sera toujours renseignée et relative à la longueur de la lame, qui est variable selon les modèles et les marques.

Lame pour Acier et Métaux non-ferreux

Les lames pour aciers et métaux non ferreux sont des lames à fines dentures. Pour l’aluminium, le cuivre et le laiton, vous ne devrez pas avoir de soucis avec votre scie sauteuse et une lame adaptée.
Pour l’acier, il faut choisir la denture la plus fine possible et privilégier une vitesse de coupe lente. Il est indispensable de ne pas oublier d’utiliser du lubrifiant de coupe dédié à ce métal, sans quoi la lame va s’échauffer et carboniser.
L’inox est également sciable en suivant la même méthodologie, seul le lubrifiant change. N’oubliez pas de toujours sélectionner un lubrifiant adapté au métal à scier.

Lame pour Céramique et Verre

Pour la céramique, la lame est un peu particulière. Il s’agit avant tout d’une lame sans dents, la face avant est recouverte de concrétion de carbure de tungstène qui permet d’entamer sans abimer carrelage et céramique.
Il est conseillé mais pas obligatoire de placer un peu d’eau à l’endroit de la coupe afin de ne pas abimer la matière.
Pour le verre, la tâche s’annonce plus complexe et délicate. Si vous n’avez pas le choix et que vous devez absolument couper le verre vous-même, il vous faudra ajouter de l’huile de coupe spéciale verre.
Il est fortement recommandé de faire un essai sur une chute auparavant.

Les différentes caractéristiques d’une lame de scie sauteuse

L’emmanchement de la lame

Il existe 2 types d’emmanchements pour les lames de scie sauteuse : les lames en U et les lames en T appelée aussi SDS. Le type d’emmanchement dépend de votre scie sauteuse elle-même.
Je vous invite à toujours vérifier le manuel de la scie sauteuse avant d’acheter une lame. Si vous avez égaré ou jeté le manuel, pas d’inquiétudes !
Vous pouvez toujours démonter la lame déjà posée pour voir à quoi elle ressemble ou vous faire conseiller en magasin spécialisé.
Sachez aussi que de plus en plus de constructeurs obligent l’utilisation d’emmanchements dédiés et spécifiques à leur marque. C’est le cas de la marque Makita pour ne citer qu’elle.

La denture

La lame de la scie sauteuse possède plusieurs dentures différentes. Elle peut être forte, moyenne ou fine, avoyée ou droite. Dans la majorité des cas, les dents sont affutées en triangles orientés vers le haut.
Quoi qu’il en soit, la forme et le pas de la denture seront définis par l’usage que vous aurez de la lame.

La matière de la lame

Les lames de scie sauteuse sont fabriquées en différentes matières. Chaque matière possède des caractéristiques spécifiques définissant leur utilisation, leur efficacité et leur durée de vie. Elles peuvent être en tungstène, en acier rigide, bimetal (HCS et HSS) ou encore en chrome vanadium.

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply